AYASOFYA, plus connue sous le nom de Sainte-Sophie. (Sagesse Divine)

                                          

Ayasofya1

  Elle est la troisième église bâtie sur le même emplacement, la première, construite en 326,  dont la toiture était en bois, a été incendiée en 404. Reconstruite et ouverte aux croyants en 415, la deuxième fut détruite au cours d'une rebellion.

DSC04740

  Ayasofya est un chef-d'oeuvre de l'architecture mondiale, dont la construction s'est achevée en 537, alors que Constantinople faisait partie de l'Empire romain. Pour la construire, 1000 contremaîtres et plus de 10 000 ouvriers ont travaillé sans répit, à une cadence infernale. Bien payés et gratifiés de primes substantielles, l'empereur savait entretenir une concurence favorable à l'avancement rapide des travaux: 5 ans 11 mois et 10 jours seulement se sont écoulés du début à la fin de l'édification de ce monument!

  Le sous-sol comporte des citernes destinées à ravitailler la ville en eau, mais le plus surprenant, ce sont les dizaines de piliers prenant naissance à l'intérieur de ces citernes, et dont le rôle est non seulement de soutenir l'édifice, mais de former un ensemble assez souple pour résister aux tremblements de terre !!! Malheureusement, elle ne put être complètement protégée et subit, outre les tremblements de terre, de nombreux pillages, y compris par les croisés! Après quoi elle tomba dans un grand état de délabrement. Le Sultan Mehmet II ordonna des réparations, il en fit une mosquée, mais dans un grand respect , il ne fit aucune transformation et ne changea même pas son nom. Puis très vite elle fut transformée en musée.

  Il y aurait beaucoup à dire sur cette merveille qu'est Sainte-Sophie, mais je vais essayer de faire court.

La coupole est considérée comme le chef d'oeuvre de son temps: avec un diamètre de 30.87m à  31.87m, et une hauteur de 55.60m, elle s'appuie sur 40 cotes entre lesquelles 40 fenêtres laissent entrer la lumière. La longueur totale est de 99m, et la largeur à peine moins car sa forme est celle d'un rectangle proche du carré.
Les colonnes qui soutiennent l'édifice sont finements décorées de sculptures. Sur les emplacements libres des murs les noms de Dieu et du Prophète et des Califes ont été inscrits. La chaire est en marbre massif. Mais ce qui m'a émerveillée, ce sont les mosaïques, réalisées aux 11eme et 12eme siècle, d'une précision, d'une délicatesse rares.

Photo0110

Photo0112














Num_riser0015   

Ayasofya3